Archives de catégorie : Humeur

Y a-t-il des différences dans l’amour ? Les enfants philosophent sur des sujets profonds

Il arrive qu’une bande dessinée vous tombe entre les mains et vous vous demandez où elle est passée pendant toutes ces années ? C’est ce qui m’est arrivé avec Pico Bogue, une série de bandes dessinées sur un garçon, sa famille et ses amis, caractérisée par la tendresse et l’esprit, et opposant les protagonistes malins au monde des adultes.

Le fait que le style de l’illustrateur Alexandris Dormal soit similaire à celui de Sempé, connu pour ses illustrations du Petit Nicolas, entre autres, facilite les choses. En combinaison avec les histoires pleines d’âme et de gaieté du scénariste Dominique Roques, le résultat est une œuvre globale très douce.

Même la première nouvelle (voir illustration) le montre de manière frappante. Pico philosophe avec sa petite sœur autour d’un morceau de gâteau pour savoir si l’amour est similaire. L’amour pour une fille est-il comparable à l’amour pour un morceau de gâteau ? Sa sœur pense que c’est le cas et distrait son frère. Lorsque Pico se retourne à nouveau, on voit sa petite bouche barbouillée de gâteau, et le vide baille dans son assiette, là où se trouvait le même gâteau auparavant. Avec des mots sages, elle conclut la discussion sur l’amour :

Continuer la lecture de Y a-t-il des différences dans l’amour ? Les enfants philosophent sur des sujets profonds

De l’effet Dunning-Kruger à l’effet Trump-Pence, beaucoup plus nocif

Dans un film qui se voulait un hommage aux vieux films de science-fiction et aux films de série B, des extraterrestres attaquent la Terre et provoquent un massacre parmi les humains. Le président américain et ses conseillers ne sont pas tout à fait d’accord sur la ligne de conduite à suivre et surtout, les sondages du président ne devraient pas en pâtir. Les réactions à l’invasion sont donc hésitantes, non coordonnées et finalement mortelles pour le président et ses collaborateurs.

Le film Mars Attacks de Tim Burton de 1996, avec Jack Nicholson dans le rôle du président américain, n’a pas été un succès au box-office, mais il a habilement parodié la politique américaine quotidienne. Il dépeint un monde qui ne peut pas exister dans la réalité de cette façon. Ou alors, peut-il exister ?

Remplacez le mot « extraterrestre » par le mot « coronavirus », et nous avons un problème. Et pas seulement cela, la situation est en fait encore pire que ce que le film voulait dépeindre dans son exagération parodique.

Continuer la lecture de De l’effet Dunning-Kruger à l’effet Trump-Pence, beaucoup plus nocif

Mafalda à Buenos Aires

Dans ma jeunesse, je suis tombé plusieurs fois sur des bandes dessinées avec une petite héroïne qui s’appelait Mafalda. A cette époque, je ne connaissais pas vraiment la signification de cette fille précoce, elle n’avait été rien de plus pour moi que l’héroïne d’une bande dessinée comme Charlie Brown dans les cacahuètes. Plus tard, j’ai appris par un ami argentin combien Mafalda était connu et populaire. Mais seules des vacances à Buenos Aires et une analyse de Mafalda sous la forme d’une enquête politique et socio-historique m’ont rapproché de la bande dessinée et de sa signification pour l’Amérique latine.

Si l’on se promène dans les rues de Buenos Aires, on ne peut pas ignorer la quantité de dessins de Mafalda dans la ville. Sur une petite place entre les rues de Defensa et de Chile, il y a une queue de personnes à tout moment de la journée, attendant patiemment de prendre une photo avec Mafalda et ses amis.

La ligne devant la statue de Mafalda

La statue est située en face de la maison où vivaient le dessinateur et inventeur de Mafalda et ses amis Joaquín Salvador Lavado Tejón, plus connu sous son nom de scène Quino. Depuis que la statue a été érigée, cette zone du quartier de San Telma est devenue un lieu touristique. Chaque week-end, un marché d’artistes se tient le long de la Defensa.

Continuer la lecture de Mafalda à Buenos Aires

Otto Waalkes vs Harry Potter Puppet Pals

Quelqu’un se souvient de la sensation virale Harry Potter Puppet Pals de 2007 ? Oui exactement, celui avec le tic-tac rythmique et les noms des artistes qui chantent les différentes marionnettes.

En regardant le soir de vieilles compilations d’Otto (un comédien allemand), je tombe sur un sketch des années 1970 où il compte les noms de différents dictateurs sur un même rythme : Dubček, Mao Zedong, King Kong, Idi Amin, Saddam, Honecker, …

Il semble que l’esquisse d’Otto elle-même doive être basée sur des sources plus anciennes, et que Harry Potter Puppet Pals ait dû s’en inspirer. Est-ce que quelqu’un sait quelle était la chanson originale ?