Les incroyables aventures de l'escroc Pablo de Ségovie

On a peine à le croire, mais il faudra attendre 150 ans pour que les textes ou pamphlets religieux soient finalement remplacés par des imprimés laïcs de la taille de l’édition. Depuis l’invention de la typographie par Johannes Gutenberg, la Bible et les pamphlets de Martin Luther ont été parmi les meilleures ventes. Luther était si populaire qu’à cette époque, un tiers de tous les imprimés étaient écrits par lui.

Au début du XVIIe siècle, un nouveau type d’écriture commence à s’imposer, le roman. Le premier best-seller de fiction dans l’histoire du livre imprimé a été Don Quichotte de Miguel de Cervantes. Le triste héros de l’histoire, avec sa lutte contre les moulins à vent et son fidèle serviteur Sancho Panza, nous est encore bien connu quatre siècles plus tard.

El Buscón

Le roman de Cervantes a inspiré de nombreux auteurs et a été publié en 1626 en Espagne El Buscón, la Vie de l’Aventurier Don Pablos de Ségovie (titre original: Historia de la vida del Buscón, llamado Don Pablos, ejemplo de vagamundos y espejo de tacaños) par Francisco de Quevedo.

Page de couverture de l’édition originale de 1626

Le héros de l’histoire, Don Pablos, est le fils d’un barbier et d’un voleur, d’une prostituée et d’une sorcière. Dès son plus jeune âge, il apprend à voler et à escroquer sa vie. Sa vie prend son premier tournant tragique lorsque son frère, également voleur, est enfermé et fouetté à mort. Le désir de Pablo d’aller à l’école est rapidement mis à mal en raison de ses origines et de la cruauté de ses camarades de classe. Lorsque son père est condamné à mort par pendaison et que sa mère va en prison, son désir de promotion sociale est d’autant plus fort, mais il n’a pas la possibilité d’y parvenir en Espagne et décide d’aller en Inde – c’est-à-dire en Amérique – à la fin du roman.

Bande Dessinée

C’est là que commence la BD Les Indes fourbes – Une seconde partie de l’Histoire de la vie de l’aventurier nommé don Pablos de Ségovie, qui raconte les incroyables aventures de Don Pablo en Amérique du Sud, qui part à la recherche du légendaire Eldorado.

Couverture du livre de Les Indes Fourbes

L’histoire doit son charme et son élégance au scénariste Alain Ayroles et à le dessinateur Joanjo Guarnido. En trois chapitres, Don Pablo, un misérable prisonnier, raconte à ses bourreaux l’histoire de sa vie et la recherche de l’Eldorado. Les administrateurs espagnols qui le retiennent prisonnier ne veulent lui soutirer rien de plus que la localisation de l’Eldorado, qu’ils espèrent réussir – comme ils le pensent.

En plusieurs tours surprenants, cependant, le lecteur apprend que l’histoire de Don Pablo n’est pas tout à fait vrai, et doit se rendre compte que sa vie lui a enseigné quelques compétences utiles et lui a donné un nez une fois cassé et depuis lors flexible, qui, grâce à l’avidité aveugle de beaucoup de personnes impliquées, lui permet de réussir dans ce qui est probablement la plus grande tromperie dans l’histoire du monde.

J’ai trouvé l’album de BD dans la boutique de BD de la Librairie Bildergarte à Strasbourg et je l’ai eu plusieurs fois en main et je l’ai remis en place parce qu’il me semblait trop intimidant avec ses 160 pages. En tout cas, je n’ai pas regretté de l’avoir acheté lors de ma deuxième visite au magasin.

L’histoire est racontée avec verve, avec beaucoup d’enchevêtrements et de rebondissements. Les dessins eux-mêmes sont superbes, absolument détaillés, ce qui est particulièrement évident dans les scènes de masse. La verve avec laquelle les différentes pages sont conçues est également frappante, et l’expressivité des visages se démarque. Cela donne surtout à l’histoire beaucoup d’humour et de sympathie. C’est un plaisir de suivre l’évolution des traits du visage d’une photo à l’autre.

Le volume grand format a été publié en français par les Éditions Delcourt en 2019 et coûte 34,90 €. Voici une annonce de l’album comique.

Dans la vidéo suivante, le dessinateur de l’album, Juanjo Guarnido, nous offre un aperçu de son travail sur ce volume :

Laisser un commentaire